Blog

Auteur

anicolas

 

Alexandre Nicolas :

Cartographe - géomaticien,

ancien officier géographe

du Ministère de la Défense.

Lire la suite...  

AUTEUR
« Les ascensions oubliées des officiers géographes dans les Alpes du Sud », recherches menées par Olivier Joseph (Historien), Paul Billon-Grand, Eugenio Garoglio (CeSRAMP – Université de Turin), et Alexandre Nicolas (cartographe), a les honneurs de la Stampa, édition nationale.
Que les italiens soient fortement intéressés par les résultats inattendus de cette recherche est logique : le Mont Viso (3 841 mètres) est un sommet emblématique et mythique.
Emblématique car sa haute silhouette, nettement dégagée des sommets alentours, est visible dans toute la plaine du Pô et jusqu'aux alentours de Cunéo. Mythique car le sommet est présent tout au long de l'histoire piémontaise et italienne, notamment dans les textes, dans la littérature, dans la poésie…
Mythique encore car une part de l'histoire nationale italienne s'est jouée autour de la conquête des deux sommets symboliques que sont le Cervin et le Mont Viso. Ces deux montagnes ont fait l'objet d'une véritable course afin qu'ils soient gravis par des italiens, dans le cadre de l'Unité Italienne, le Risorgimento, au début des années 1860. Lorsque le Viso fut atteint par une cordée composée de deux alpinistes anglais, Mathews et Jacomb, et de deux guides français, Michel Croz et Jean-Baptiste Croz (30 août 1861), la course aux plus hauts sommets des Alpes italiennes prit une tournure franchement politique. Sous la houlette du ministre des finances Quintino Sella et de son ami Felice Giordano, des manœuvres secrètes furent entreprises pour que le Cervin soit le théâtre d'une « vendetta nazionale » qui verrait les italiens atteindre le sommet en premier. Mais, ici encore, les anglais furent les plus rapides au sommet : le 14 juillet 1864, quatre anglais, Whymper, Hudson, Douglas et Hadow et trois guides, les Taugwalder père et fils, et Michel Croz foulaient le sommet du Cervin au moment même où une cordée italienne conduite par Jean-Antoine Carrel tentait l'ascension par le versant italien.
C'est dans le cadre de cette rivalité de type nationaliste que fut créé le Club Alpin Italien, par Sella et Giordano.
En découvrant, lors de nos recherches sur les ascensions des officiers-géographes des années 1750 et 1780, que le Viso avait été gravi par les ingénieurs commandés par Pierre-Joseph Bourcet, en 1750 ou plus vraisemblablement en 1751, nous introduisons une véritable révolution historique qui passionne les italiens, profondément attachés à leur magnifique souverain de toute éternité : le Roi de Pierre (Rei di Pietra).
 
Contact : Olivier Joseph – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – Tél : 06 88 56 61 95

Détail de l'original de la carte de Bourcet au 1/14400e
Le Mont Viso, carte de Bourcet

Addio inglesi: il primo sul Monviso fu un francese nel Settecento ” - La Stampa Montagna

Una ricerca negli archivi svela l’epopea dimenticata di Bourcet. Carte e misurazioni tolgono il record a William Mathews e Frederick William Jacomb
Per la storia dell’alpinismo furono gli inglesi William Mathews e Frederick Jacomb a salire per primi, il 30 agosto 1861, sul «Re di Pietra». Cioè il Monviso: la montagna simbolo del Piemonte, che nelle giornate di cielo terso si vede dalla Pianura Padana. Ma la storia potrebbe cambiare. Perché tre studiosi hanno scoperto, esaminando la cartografia del XVIII secolo, che sui 3841 metri della vetta più alta delle Cozie potrebbero essere arrivati altri, 110 anni prima: i geografi francesi incaricati di disegnare la «mappa» del territorio.  
Oliver Joseph e Paul Billon-Grand, storici di Vallouise (vicino a Briançon), insieme con Eugenio Garoglio (collaboratore dell’Università di Torino e del Centro studi e ricerche storiche sull’architettura militare del Piemonte) e il cartografo Alexandre Nicolas, hanno trovato nelle antiche carte la «prova matematica» (così sostengono) che ci sono state «ascensioni dimenticate» sulle Alpi del Sud, compresa quella sul Viso. Che oggi possono essere dimostrate dalla presenza di quelle rilevazioni e misurazioni. 
«Abbiamo iniziato le ricerche - spiegano - all’Archivio storico della Difesa francese a Vincennes. Cercavamo materiale della seconda metà del XIX secolo e abbiamo trovato i disegni originali della Carta della frontiera delle Alpi del Delfinato, realizzata tra il 1749 e il 1754 dall’ingegnere militare Pierre-Joseph Bourcet». «Lì abbiamo intuito la possibilità di un’ascesa alla sommità del Viso - sottolinea Olivier Joseph - nel 1751, se non addirittura nel 1750. È stata la scoperta di un pittogramma, cioè un simbolo stilizzato, che ci ha posto la questione». 
«Sulla mappa di metà ‘700 – precisano gli studiosi – il Monviso e le altre vette usate per le misurazioni sono indicate con un palo e un’ellisse in cima. Un tronco di 10-15 metri, a cui veniva attaccato un drappo visibile da un’altra sommità, da cui si facevano i calcoli. Significa che la spedizione di Bourcet è salita in vetta al Viso per sistemare il palo e poi registrare i valori». 
Materiale topografico dettagliato, anche rispetto alla cartografia moderna. «L’altezza delle montagne e le distanze tra le cime - proseguono i ricercatori – presentano errori di pochi metri su tratti di 15-20 km. Imprecisioni tra 0,5 e 1%». I topografi seguivano il metodo delle triangolazioni e dell’ampiezza degli angoli: «Utilizzavano sommità ben visibili e cannocchiali con mirini. In pianura i vertici dei triangoli sono campanili o torri, mentre in montagna sono le cime». Secondo Joseph, Billon-Grand e Garoglio, la missione di Bourcet scalò cime del Delfinato e il Monviso. Ma anche altri abitanti del territorio potrebbero essere saliti nello stesso periodo. 
« I topografi non conoscevano queste vallate – dice Joseph - ma negli archivi del Delfinato abbiamo trovato contratti con cui Bourcet ordinava a persone del luogo di accompagnarli nell’ascensione, come sherpa, perché conoscevano già la strada». E dagli archivi è emerso che Bourcet e i suoi ingegneri «si diressero verso il Queyras, dunque il Viso, nel luglio 1751 ». 
La ricerca che sconvolge la storia dell’alpinismo è stata presentata a Vallouise e nei prossimi mesi in Piemonte. Il lavoro prosegue: gli storici vogliono esaminare gli archivi di Casteldelfino, nel Cuneese, da dove si passava per salire sul «Re di Pietra». Cercano eventuali ordini di Bourcet e nomi dei primi scalatori italiani. 

 
Paola Scola e Andrea Garassino - 24 janvier 2016

Partager
comments
  • 23 December, 2016
    Carte Blanche
  • 25 January, 2016
    Addio Inglesi !
    « Les ascensions oubliées des officiers géographes dans les Alpes du Sud », recherches menées par Olivier Joseph (Historien), Paul Billon-Grand, Eugenio Garoglio (CeSRAMP – Université de Turin), et Al...
  • 17 September, 2015
    Médocs !
    Les Français en rêvent la nuit, le photographe londonien Johnny Christmas l'a créée : une carte du monde réalisée à partir de pilules pharmaceutiques. Ode aux malades et dépressifs en tout genre, cett...
  • 17 August, 2015
    Une autre histoire des Alpes

    Les ascensions oubliées des officiers géographes dans les Alpes du Sud


    La Vallouise en 3D selon les cartes de Bourcet/d'Arçon
    Réalisation : Alexandre Nicolas

    Une autre histoire des Alpes : les ascens...

  • 4 August, 2015
    Athelstan Spilhaus
    Le monde selon A. Spilhaus

    En 1942, l'océanographe et géophysicien Athelstan Frederick Spilhaus d'origine sud-africaine, réalise une carte fascinante. Les régions marines sont représentées au centr...
  • 25 June, 2015
    Tchiatoura
    Amos Chapple est un photographe néo-zélandais. Il parcourt le monde et son travail est fantastique. Tout comme le site d'information américain The Altantic. C'est sur ce dernier que j'ai trouvé cette...
  • 12 June, 2015
    Papercraft
    La péruvienne Carla Eráusquin Bayona est designer et illustratrice. Elle aime travailler le papier... et parmi ses multiples réalisations on y trouve des cartes en 3D. Un peu comme un livre pop-up, se...
  • 20 April, 2015
    Zombies

    Les développeurs du site Web « Zombietown USA » vous invitent à orchestrer votre propre invasion de zombies aux États-Unis. C'est bien dommage, on ne peut pas le faire en France. Lettre ouverte aux pr...

  • 9 April, 2015
    Gravures du XIXe

    Paysages de neige et de glace, exposition de gravures des années 1830-1860. Organisée et commentée par Olivier Joseph.

    Cette exposition a eu lieu durant 3 mois dans la Chapelle des Pénitents de Vallo...

  • 2 April, 2015
    L'obésité par R. Linn

    Voici une magnifique illustration cartographique de Ricky Linn. Les 50 états américains sont sur le dessin. Le visage est constitué par les 48 États centraux, l'Alaska représente un Burger king size e...

  • 24 March, 2015
    Carte aux fils

    Voici une idée cartographique pour qui souhaiterait décorer une pièce avec quelques clous et des fils de couture. L'exemple ci-dessous vous montre le résultat obtenu à partir du plan de métro londonie...

  • 19 March, 2015
    Les cartes de Jenni Sparks

    Jenni Sparks : encore une artiste qui fusionne avec talent la cartographie et l'illustration. C'est beau et très instructif. Son travail, concerne, pour l'instant, trois grandes aglomérations : Berlin...

  • 14 March, 2015
    Honnête ?

    Alors, honnête ou pas ? A priori, si vous perdez votre portefeuille, vous avez plus de chance de le retrouver à Helsinki, en Finlande, qu'à Lisbonne, au Portugal ! C'est le constat d'une expérience so...

  • 6 January, 2015
    Nos assiettes

    L'Atlas global : nos assiettes ne sont pas si mondialisées

     

    Publié aux Éditions des Arènes, l'atlas global est un essai en images, conçu par une équipe de vingt-six historiens et géographes de re...

  • 19 December, 2014
    Trap Street

    Quand la cartographie devient l'un des sujets d'un film c'est Trap Street, long métrage réalisé par Viviane Qu.

    Vivian Qu, dont c’est le premier film comme réalisatrice, est la productrice de Black...

  • 20 November, 2014
    « Nous » Global

    Interview de Christian Grataloup dans le journal Les Échos (Pascale-Marie Deschamps), daté du 28 mai 2014.

    Christain Grataloup (O.Roller)

     

    Christian Grataloup : "Il faut désormais penser l’histo...
  • 30 July, 2014
    Les mondes de Lemock
    LEMOCK est un artiste "cartographe" ! Il expose ses mondes à Pollionnay du 6 septembre au 12 octobre ("Déflagrations & Cartographies mouvantes"). Si vous passez dans la région lyonnaise, il serait dom...
  • 8 July, 2014
    Mont Fuji et séisme
    Le mont Fuji est sous pression depuis le séisme géant de 2011.

    Pour la première fois, une équipe franco-japonaise montre l'impact d'un séisme sur un volcan, et non des moindres puisqu'il s'agit, resp...
  • 6 June, 2014
    Traversations sud-américaines
    Rencontré par hasard sur un pont à Vallouise, petit village des Hautes-Alpes situé dans le massif des Écrins, Simon Estrangin est l'auteur d'un très beau recueil de voyage. Jeune géographe agrégé et p...
  • 17 May, 2014
    Vik Muniz Map
    Depuis quelques années, du chocolat (Le Radeau de la Méduse, 1999) aux diverses sortes de poivres et d'épices (Liz, 1999), aux clous, terres, déchets, fils de fer, fils, tissus, papiers et ordinateurs...
  • 12 May, 2014
    Le « A » de Fred
    Le dessinateur Fred (de son vrai nom Frédéric Othon Théodore Aristidès) a brisé son crayon l'année dernière en laissant de nombreux amis orphelins : Philémon, Barthélémy, Anatole, le Manu Manu et tous...
  • 10 May, 2014
    Cartogramme et Lego
    Décidément, les Legos sont une source inépuisable d'inspiration - y compris dans la cartographie. Voici le travail d'un directeur artistique d'origine argentine qui travaille dans la publicité : Ferna...
  • 6 May, 2014
    La Cosmographia Universalis
    Le monde vu par le cartographe et savant Sebastian Münster, rhénan du XVIe siècle.

    En 1544, l’humaniste Sebastien Münster publie un ouvrage qui va marquer le XVIe siècle : la Cosmographia Universalis...
  • 11 April, 2014
    Angiographie
    En me promenant sur internet, je suis tombé par hasard sur ce blog grec : http://kalifasi.blogspot.fr et sur cette carte.

    Carte : Le réseau routier grec
    ...
  • 11 April, 2014
    Food map
    Enfin des cartes géographiques qui font saliver au sens propre du terme ! Voici le travail de deux artistes néo-zélandais : Caitlin Levin et Henry Hargreaves. Inspirées par leur passion du voyage et j...
  • 9 April, 2014
    14/18, cartes et BNF

    Symposium : 14-18 : la Guerre en cartes, 12 juin 2014

    Journée d’étude BnF / Comité français de Cartographie

    Lieu : Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand, petit auditorium

    Si la P...
  • 7 April, 2014
    Carte et PC
    Voici une réalisation artistique intéressante. De la carte mère à la cartographie il n'y a qu'un pas ! Cette mappemonde a été réalisée par l'artiste Mancunienne Susan Stockwell à partir de composants ...
  • 7 April, 2014
    Allumettes et globe
    Et bien non, je ne vais pas vous parler de François Pignon, mais du sculpteur Andy Yoder. Ce dernier passé 2 ans à concevoir ce globe terrestre fait en allumettes dont les têtes ont été peintes, une à...
  • 9 March, 2014
    La gnomonique
    La gnomonique, l'art de construire des cadrans solaires, a scandé l'histoire de l'humanité depuis ses origines, par des structures très variées pour mesurer le ciel et le temps, que ce soit par l'arch...
  • 7 February, 2014
    Banlieues américaines
    Cherchant à illustrer l’étalement urbain, Christoph Gielen dans son ouvrage Ciphers, nous offre des photographies aériennes fascinantes. Circulaires, hexagonales, octogonales ou autres, ces formes cad...
  • 18 January, 2014
    Carte des vents
    Mieux qu'une séance de Yoga, pour se libérer l'esprit, jetez un coup d'œil sur cette carte des vents qui s'actualise en flux tendu !
    Carte des vents


    C'est ici : http://earth.nullschool.net...
  • 30 December, 2013
    Être heureux par Flaubert
    « Être bête, égoïste et avoir une bonne santé, voilà les trois conditions voulues pour être heureux. Mais si la première vous manque, tout est perdu. » Lettre de Gustave Flaubert à Louise Colet, 13 ao...
  • 25 December, 2013
    L'étranger
    " Un étranger est un ami qu'on n'a pas encore rencontré. "
    Proverbe irlandais ; Proverbes et dictons irlandais - 1882.
    Read more at http://www.poemes-amour.fr/proverbes-etranger/#A5hv7KuXzj5FlR2t.99 U...
  • 24 December, 2013
    Le mariage en France

    Voici quelques chiffres de l'INSEE concernant le mariage.
    En moyenne, il recule nettement depuis 30 ans malgré une légère hausse l'année dernière et un petit "bug" en l'an 2000.

    Illustration : Nombre ...
  • 18 December, 2013
    Vignoble en cartes
    Plaimont est une importante coopérative agricole. Située au cœur du Sud-Ouest, son vignoble s’étale depuis les contreforts pyrénéens, jusqu’aux collines ondulantes de la Gascogne sur les terroirs uniq...
  • 16 December, 2013
    Les Dikpâla
    Une carte géographique est la représentation d'un espace. On y trouve de manière conventionnelle une échelle représentant le rapport entre la mesure d'une distance réelle et la mesure de sa représenta...
  • 27 November, 2013
    Ingrédients et cocktails
    La fin d'année arrive. Pour que tout le monde sache ce qu'il y a dans le verre, j'ai réalisé ce petit graphique.
    A consommer avec modération...

    Illustration : Ingrédients et Cocktails

    ...
  • 14 November, 2013
    Formation d'un tsunami
    Pour ceux qui ignorent comment se forme un tsunami, voici un petit schéma explicatif.

    Illustration : la formation d'un tsunami


     

    Source : Le monde (14 mars 2011)...
  • 21 October, 2013
    L'anti-atlas des migrations
    Voici un travail original et très efficace.

    A Grenoble, des migrants ont imaginé des cartes fidèles à l'histoire de leur voyage jusqu'en France. Des représentations émotives et artistiques plus que fac...
  • 17 September, 2013
    La cabro d'Or
    La section course à pied de l’OLYMPIQUE CABRIES CALAS organise la 34ème édition de « LA CABRO D’OR » le dimanche 20 octobre 2013.
    « LA CABRO D’OR » conserve ses 3 distances, 5 km, 10 km et Semi. Le 10...
  • 29 August, 2013
    Genève : Ville Vivante
    Voici une très belle cartographie sur les flux numériques des téléphones portables de la ville de Genève : Genève dans sa dimension dynamique

    «Le téléphone portable a rapidement évolué en un outil qu...

  • 29 June, 2013
    Le métro de Moscou
    Voici une carte du métro de Moscou datant de 1980. Ce n'est probablement pas une carte officielle car elle est assez différente des autres cartes du même "millésime". La source est inconnue.
    Cette ill...
  • 22 June, 2013
    Métro-Lego, boulot, dodo
    Après un billet sur la réprésentation cartographique du métro, voici un billet connexe ! Pour son 150e anniversaire, le métro de Londres, le plus ancien du monde, s'affiche en Légo ! Une commande du ...
  • 16 June, 2013
    Un atlas pour aveugle
    Étonnante découverte, sur le très riche site de la collection David Rumsey, que cet atlas des États-Unis imprimé à l'usage des aveugles datant de 1837.

    ...
  • 15 June, 2013
    Moore, les ravages d'une tornade
    Le 20 mai, dans l'État de l'Oklahoma, la ville de Moore a été dévastée par une tornade. Bilan 24 morts dont 10 enfants. En utilisant la dernière photographie aérienne capturée par le Department of Hom...
  • 23 May, 2013
    Un monde inversé

    Et si les terres remplaçaient les océans et inversement !

    J'aime beaucoup ce genre de carte : l'esprit se perd vite dans un environnement connu !

    Image "satellite" : les océans et les terre inversés


    ...
  • 23 May, 2013
    The Long Swath
    La Nasa vient de réaliser la plus grande photo panoramique de l'Histoire !
    20 minutes auront été nécessaires pour réaliser cette photographie panoramique puisque que le satellite peut parcourir plu...
  • 4 February, 2013
    Le monde vu par Amnesty international

    Carte à voir du point de vu graphique.

    Réalisée pour Amnesty International Portugal par Puebla Chacho en 2009, la carte a pour ambition de nous montrer l'omniprésence de la guerre au cours de l'histoir...

  • 10 November, 2012
    L'âge d'or des cartes marines (BNF)

    L'âge d'or des cartes marines, quand l'Europe découvrait le monde, du 23 octobre au 27 janvier 2013 à la Grande Galerie de la BNF

    Pour les passionnés de cartes anciennes, il ne faut surtout pas rater...
  • 5 September, 2012
    Les cartes de Corriette Schoenaerts

    Voici une série de cartes assez sympathiques réalisée par la photographe Coriette Schoenaerts pour le magazine "Magazine".
    Du corps d'un manequin à la carte il n'y a qu'un pas que franchit tranquilleme...

  • 21 July, 2012
    Cartographie de la ville par le prisme de la photo

    Voici une série de cartes originales réalisée par Eric Fischer.

    A la fois instructives et esthétiques, elles ont été conçues par l'utilisation des données géographiques insérées dans les métadonnées ...
  • 3 July, 2012
    La première carte de l'Amérique

    Un exemplaire de la première carte portant le nom de l'Amérique et signée par le moine et cartographe allemand Martin Waldseemüller a été retrouvé « par hasard » à la bibliothèque universitaire de Mun...

  • 30 April, 2012
    Une cartographie des vents

    Voici un site américain magnifique.

    En voulant représenter les vents sous une forme visuelle et dynamique, les auteurs de ce projet (Fernanda Viegas et Martin Wattenberg) ont réalisé un projet sans a...
  • 16 February, 2012
    Anamorphose des concerts d'Elvis Presley

    Voilà une belle anamorphose.

    Pour le plaisir des yeux et de l'information voici une carte des concerts du King Elvis Presley durant la période 1970-1977.
    Réalisée en 1995 par Andrew Dent et Linda Turn...
  • 14 February, 2012
    Quand les soviétiques voulaient supprimer le continent nord-américain

    Voici un document Secret Défense déclassifié récemment par les Archives d'État de la Fédération de Russie. Il illustre parfaitement la volonté du gouvernement soviétique de voir s'effondrer non seul...
  • 16 September, 2011
    Les Nations de la Coupe du Monde de Rugby 2011
    Le Haka néo-zélandais*

    /images/stories/mp3/Haka.mp3


    En cette période de Coupe du Monde de Rugby, je vous propose une petite carte afin de visualiser les nations participant à cet ...
  • 7 September, 2011
    Cartographie des budgets des clubs de rugby du top 14, 2011-2012
    Voici une petite illustration des budgets du Top 14 pour l'année 2011-2012

    Comme à son habitude, et comme l'an passé, le Stade Toulousain reste le plus gros budget de notre championnat.
    Suivent Clermo...
  • 19 June, 2011
    Cartographie et Jungle en folie
    Quand la Jungle en folie, classique de la bande dessinée animalière humoristique cartographie son territoire, on ne peut que reconnaitre le talent des artistes Mic Delink et Godard !

    Tous les canevas d...
  • 3 June, 2011
    Isao Hashimoto : 1945-1998

    Voici ce que l'on pourrait appeler une oeuvre d'art cartographique et sonore.
    Elle a été réalisée par l'artiste japonais Isao Hashimoto.


    Après l'accident de Fukushima, son travail dont le thème est « ...

  • 7 May, 2011
    Si l'Allemagne avait gagné la Première Guerre Mondiale

    Mais que serait donc devenue l'Europe si l'Allemagne avait gagné la Première Guerre Mondiale ?

     

    ...
  • 9 April, 2011
    Le cartographe de Guillaume Jan
     

    Il est vrai que le titre du Roman de Guillaume Jan aux Éditions Intervalles m'a interpelé !
    Pour tout dire je ne l'ai pas encore lu, mais il est passé dans ma liste d'attente de lecture.


    Aussi, a...

  • 19 February, 2011
    Les ruptures en Arctique : climat et géostratégie
    Pour ceux qui ne connaissent pas les conférences de l'IHEDN (Institut des hautes études de défense nationale), disponibles sur leur site internet ici, en voici une qui m'a particulièrement intéressée....
  • 11 January, 2011
    Michel Foucher - La bataille des cartes

    A l'occasion de la sortie de ce bel ouvrage : "La bataille des Cartes, analyse critique des visions du monde" aux Editions François Bourin, Michel Foucher a donné dans le quotidien Libération un entre...

  • 21 July, 2010
    Les blonds en Europe

    Parce que cette information est sans importance, elle devient donc fondamentale !

    Pour toutes les personnes qui cherchent à savoir où se trouvent les blonds et blondes en Europe, voici une réponse so...
  • 12 July, 2010
    Statistiques et Coupe du monde de football

    La coupe du monde 2010 est enfin terminée. L'Espagne a gagné, le pays est en transe. La crise est oubliée, du moins pour quelques mois !

    Grâce à un but à la 116e minute d'Andres Iniesta, l'Espag...

  • 24 May, 2010
    Les "City Map Cuts" de Karen O’Leary

    Les cartes comme champs d'expression artistique, c'est le parti pris de Karen O'Leary.

    Dans la grande ville de Charlotte en Caroline du nord, cette artiste découpe, crée et ré-imagine l'espace urbain...
  • 19 May, 2010
    La représentation cartographique du métro

    Qui n'a pas eu recours, au moins une fois dans sa vie, à l'un de ces fameux plans de métro ? Mais d'où viennent-ils ? Qui a eu l'idée géniale de les représenter de cette manière ?

    Carte : Plan du mét...
  • 26 April, 2009
    Histoire de la cartographie - La cartographie moderne (XIX-XXème siècle)
    Aux XIXéme et XXème siècles, les progrès techniques de la cartographie permettent des améliorations dans tous les domaines. La lithographie, inventée par Senefelder (1771-1834), permet la reproduction...
  • 24 April, 2009
    Histoire de la cartographie - Le développement de la cartographie moderne (XV-XVIIIème siècle)

    A partir de la fin du XVème siècle, on assista à la redécouverte de la géographie de Ptolémée et commencèrent les grands voyages d'exploration de Christophe Colomb, de Vasco de Gama, de Magellan. Pour...

  • 24 April, 2009
    Histoire de la cartographie - Les précurseurs
    Comme toutes les recherches à caractère historique, l'histoire de la cartographie est liée aux documents qui nous sont parvenus. Au départ, les premières cartes étaient établies sur papyrus et parchem...

Derniers Ouvrages

  • 24 July, 2017
    Le Queyras en carte

    Le Queyras en carte

    Le Parc Naturel Régional du Queyras et la communauté de communes du Guillestrois et du Queyras (département des Hautes-Alpes) nous ont contacté afin de réaliser une carte à vocation multiple (brochures touristiques, communication, utilisation interne). La carte se devait donc d'être à la fois complète en terme d'information géographique et esthétique afin d'être publiée. Elle fut réalisée et livrée sous illustrator et afin de pouvoir choisir les informations à la carte. Un estompage en transparence permet également d'apprecier le relief. Pour les amateurs de randonnées voici le site internet du Parc du Queyras : www.pnr-queyras.fr/

    Carte du Queyras (complète)
    Carte du Queyras
    Carte du Queyras (fond vierge)
    Carte du Queyras
    Carte du Queyras (extrait)
    Carte du Queyras
    Carte du Queyras (extrait)
    Carte du Queyras
    Lire la suite ...
  • 25 April, 2017
    Plans de ville

    Plans de ville

    Offices de tourisme, sociétés de consulting, sociétés immobilières, maisons d'édition, vous êtes nombreux à me solliciter afin de concevoir des plans de villes. Voici donc quelques exemples de plans réalisés récemment. Un plan réussi étant un délicat mélange entre la qualité des données géographiques et l'esthétique.

    Avignon (plan de ville réalisé pour une maison d'édition)
    Avignon (plan de ville réalisé pour une maison d'édition)

    Isle-Adam et Pantin (plans de ville réalisés pour la société Eiffage)
    Isle-Adam (plans de ville réalisés pour la société Eiffage)

    antin (plan de ville réalisé pour la société Eiffage)

    Bergerac (plan de ville réalisé pour une société de marketing/communication)
    Plan ville Bergerac site 0

    Bergerac (plan de ville réalisé pour une société de marketing - Balthazar Média)

    Plan ville Bergerac site 2
    Lire la suite ...
  • 22 March, 2017
    XXI - 37

    XXI - 37

    Réalisation de la cartographie de ce nouveau numéro de XXI. L'information grand format. Quintin Leeds et Sara Deux à la Maquette ont encore fait des merveilles. Ce numéro est passionnant et le reportage sur Aloïs Bruner est exceptionnel.
    Couverture du n°37 (Hiver 2017) de la revue XXI
    Couverture du n°37 (Hiver 2017) de la revue XXI

    Note de l'éditeur concernant ce n° :
    Un scoop est comme un puzzle.
    Tout commence par une discussion à bâtons rompus, un jour d’octobre à Istanbul. Hedi Aouidj, un journaliste free-lance qui couvre le conflit syrien depuis plusieurs années, sursaute quand un « fixeur » (à la fois interprète et assistant) évoque une relation qui aurait bien connu un certain « Fischer », protégé par le régime de Damas. Fischer… Hedi connaît ce nom… C’est le pseudonyme d’Aloïs Brunner, l’un des nazis les plus recherchés depuis 1945. Le reporter remonte aussitôt le fil qui conduit en Jordanie. C’est la première pièce du puzzle : il faut un journaliste sur le terrain, cultivé et attentif.
    Hedi Aouidj a déjà publié dans XXI un reportage, « La Couveuse de Daech », sur un étudiant syrien qui avait partagé son cachot avec des éclopés de la vie, de pauvres types devenus par la suite des hommes forts de l’État islamique. Il appelle le rédacteur en chef de XXI. On est un mercredi : « Va en Jordanie ! » Le vendredi, Mathieu Palain, un membre de la rédaction de XXI, est mis au parfum. Le samedi, Hedi Aouidj arrive à Irbid, en Jordanie. C’est la deuxième pièce du puzzle : il faut une rédaction qui ait les moyens de financer « pour voir » un voyage qui peut faire « pschitt », un journal qui mobilise tout de suite ses forces.
    Pendant quinze jours, un duo se met en place. Hedi gagne la confiance de plusieurs sources, accumule les rendez-vous et les entretiens dans une petite pièce, à l’abri des oreilles indiscrètes, et retranscrit les témoignages. Par messagerie, il envoie chaque soir les scripts des entretiens. À Paris, Mathieu se gave de documentation, confesse le gendarme qui pendant douze ans a mené la traque, voit le juge d’instruction, sollicite Serge Klarsfeld qui ouvre ses archives. Et envoie des listes de questions, de détails à recouper ou à vérifier. C’est la troisième pièce du puzzle : il faut un travail minutieux pour renverser la méfiance, recouper tous les indices, traquer les récits trop parfaits, questionner les blancs. Le journalisme a besoin de temps et de ce carburant impalpable qu’on appelle l’envie.
    Tout se met en place. L’enquête est bouclée. À peine descendu de l’avion, Hedi Aouidj file à la rédaction de XXI pour dégager un plan avec Mathieu Palain. Quelques jours plus tard, une « V-1 » est mise en forme, un premier jet qui sera repris une dizaine de fois par les journalistes, la rédaction en chef, le secrétariat de rédaction et la direction artistique. C’est la quatrième pièce du puzzle : il faut une méthode et une exigence pour rendre intelligible, vivant et clair un immense jeu de pistes de soixante ans.
    Le texte passionne toute la rédaction. Une présentation particulière est décidée : la maquette est bouleversée. Un bandeau en couverture affiche l’histoire terrible d’un homme qui se vantait d’avoir tué « plus de vingt-cinq mille juifs français » et qui a mis son savoir-faire de nazi au service du clan Assad. Le tirage de XXI est augmenté. Pour éviter que l’information soit dénaturée, un embargo est imposé. C’est la cinquième pièce du puzzle. Il faut savoir rompre les habitudes pour s’adapter et accompagner les lecteurs.
    Ces cinq pièces de puzzle forment un tout. Le hasard et l’amitié y jouent un rôle important. Mais la méthode et la structure permettent de transformer une indiscrétion en information tangible et indiscutable. Pour cela, le journalisme a besoin d’un projet éditorial, de moyens humains et matériels, et de beaucoup de temps : deux mois de travail intensif.
    Cette liberté, c’est vous, lecteurs, qui nous la donnez, numéro après numéro depuis bientôt dix ans en achetant XXI. Vous êtes la dernière pièce du puzzle, celle qui permet tout.

    Laurent Beccaria

    http://www.revue21.fr Lire la suite ...
  • 2 January, 2017
    Atolls Pacifique

    Atolls Pacifique

    Les atolls du Pacifique face au changement climatique. Une comparaison Tuamotu-Kiribati de T. Bambridge et J.-P. Latouche cartographie d'Alexandre Nicolas aux Éditions Karthala.
    Les atolls du Pacifique face au changement climatique. Une comparaison Tuamotu-Kiribati
    Note de l'éditeur :
    Cet ouvrage pluridisciplinaire réunissant géographie, anthropologie, histoire et archéologie, est le premier à aborder d’une manière comparative l’avenir des atolls du Pacifique considéré du point de vue des sociétés qui y vivent et du ressenti de leurs habitants confrontés au changement climatique.
    Il présente les résultats d’enquêtes de terrain effectuées simultanément en 2015 dans l’archipel des Tuamotu en Polynésie française et dans celui des îles Gilbert en République de Kiribati. Des synthèses historiques sur les axes traditionnels de la résilience d’îles basses, très exposées aux risques cycloniques et aux submersions marines, complètent ces observations contemporaines pour souligner les dangers d’un développement économique oublieux de l’équilibre socio-environnemental et des effets potentiels du changement climatique.
    Ces analyses lancées à l’initiative de l’AFD (Agence française de développement) s’adressent autant à un public sensibilisé aux enjeux climatiques mondiaux qu’à des responsables et acteurs des politiques publiques. Au-delà des différences ponctuelles, elles témoignent du rejet d’ensemble des consignes internationales par des sociétés insulaires voulant demeurer libres de leur destin et s’appuyant sur l’expérience des savoirs traditionnels.
    Elles dégagent une orientation centrale pour le développement durable d’atolls situés en première ligne du risque climatique : éviter, dans un contexte de crise, que deux conceptions de la résilience, celle de la vision locale et celle des États, ne s’affrontent pour devenir antagonistes.

    Tamatoa Bambridge, directeur de recherches au CNRS, anthropologue au CRIOBE de Moorea, s’est spécialisé dans les questions foncières dans le monde polynésien.
    Jean-Paul Latouche, ethnographe au CNRS, a pu étudier pendant plusieurs années sur le terrain l’organisation socio-politique et l’histoire ancienne et contemporaine de Kiribati.

    Quelques cartes de l'ouvrage :
    Carte des Kiribati

    Carte des îles Tuamotu
    Lire la suite ...
  • 1 January, 2017
    TimeBook 2017

    TimeBook 2017

    Time Book 2017 de Hélène de Virieu, Daniel Garcia, Matthieu Recarte, cartographie d'Alexandre Nicolas aux Éditions Les Arènes.Time Book 2017
    Note de l'éditeur :
    Le Time Book, c’est quoi ?
    250 dates à noter dans votre agenda pour 2017, les grands rendez-vous culturels, économiques, scientifiques, politiques.
    12 grands entretiens avec des penseurs, philosophes, géographes ou astrophysiciens… qui regardent l’avenir, voient clair et loin.
    Des centaines d’éclairages variés, des chiffres clés, des infographies pour comprendre le monde tel qu’il va.

    Un livre qui donne le goût de demain

    Une vraie mine d'or ce livre. La maquette et les infographies de Quintin Leeds sont superbes. On a envie de se plonger en 2017 avec une grosse envie d'apprendre et de partager. Société, géopoilitique, sciences et culture, cet objet non identifié est un bijou. - Le Cartographe


    Lire la suite ...
  • 30 December, 2016
    XXI - N°36

    XXI - N°36

    Réalisation de la cartographie de ce nouveau numéro de XXI. L'information grand format. Avec toujours Quintin Leeds et Sara Deux à la Maquette !
    Couverture du n°36 (Automne 2016) de la revue XXI
    XXI 36

     
    Éditorial :
    Au début des années 1990, l’expression « spectacle vivant » s’est imposée pour qualifier le théâtre, les concerts, le cirque, l’opéra, la danse ou les spectacles de rue. Autant de formes d’art qui offrent des sensations distinctes de celles, tout aussi intenses et fortes, que l’on peut éprouver au cinéma, devant un écran ou en écoutant de la musique enregistrée.
    C’est en référence à cette distinction que nous avons intitulé Les Ateliers de Couthures le « Festival du journalisme vivant ». Il s’agissait de proposer une autre forme d’expression du journalisme et une autre relation entre les journalistes et le public. Pas d’écran ou de papier. Une restitution de choses vues par les témoins et les journalistes, de plain-pied, avec simplicité.
    Dans le Manifeste XXI, il y a deux ans, nous citions le philosophe japonais Uchida Tatsuru : « Ce dont les médias ont besoin actuellement, c’est de chair. Pour que les médias reviennent à la vie, ils n’ont pas d’autre choix que de redevenir des êtres vivants. » Nous avons pu éprouver le sens et la profondeur de son intuition pendant trois jours, au cœur de l’été, dans le petit village de Couthures, au bord de la Garonne.
    Ce que nous avons vécu ensemble, festivaliers et professionnels, lecteurs et journalistes, bénévoles et témoins, de tous âges et de tous horizons, c’est la force de la présence et la nécessité de l’échange. En chair et en os. L’harmonie qui se dégageait de ces trois jours, la lumière, l’intensité, le parfum de l’air, la beauté de l’éphémère… Tout paraissait simple, loin du lamento sur la crise des médias, la société crispée ou des théories fumeuses sur la mutation numérique.
    Un des participants, Abou Jaffar, a témoigné sur son blog : « J’ai vécu un rêve d’analyste, un moment rare de pure plénitude intellectuelle. Sans cesse sollicité, défié, stimulé, au contact permanent d’esprits passionnés, je sors de ce séjour presque comme on sort d’une expérience spirituelle. En quelques heures, au soleil, au cœur d’un village transformé en un “think tank” géant, j’ai plus réfléchi, appris et douté qu’en bien des mois […] Ce rassemblement d’intelligence collective m’a rassuré sur nous, notre résilience, notre capacité à chercher des réponses, même douloureuses, même imparfaites. La richesse des échanges de ces jours et de ces nuits m’a convaincu que, tous, nous n’écrivons pas pour vous mais grâce à vous. »
    Pourquoi les intervenants ont-ils été aussi attentifs et les festivaliers aussi talentueux ? Un observateur malicieux a évoqué deux références. D’abord les Rencontres du Contadour, organisées dans les années 1930 par Jean Giono, un lieu de rencontres rituelles dans un hameau de montagne, rassemblant des poètes, des écrivains, des philosophes et des lecteurs : écouter de la musique, partager ses lectures et se promener en refaisant le monde… Ensuite, L’An 01, une BD de Gébé parue dans la foulée de Mai 68 et enrichie pendant quatre ans par les propositions des lecteurs, puis adaptée en film par Jacques Doillon, dont le sous-titre était : « On arrête tout, on réfléchit et c’est pas triste. » La BD racontait l’utopie d’un monde où tout serait questionné et remis à zéro.
    Nous vivons des temps de métamorphose, où les structures horizontales et pyramidales implosent, tandis que les médias s’affolent, sans boussoles. Smith Henderson, un écrivain américain, témoignait de cette perte de sens dans Libération : « Il suffit qu’un pseudo-expert soulève une polémique sur les réseaux sociaux pour que les télévisions s’en emparent et viennent lui demander d’en parler lui-même dans les talk-shows du soir. L’absurdité initiale de la polémique n’a bien sûr aucune importance : “Les gens en parlent”, par conséquent le sujet mérite d’être débattu jusqu’à la lie. Les bonds d’audience enregistrés par ces émissions les rendent irrésistibles. » Il est temps de dire « stop » et de proposer autre chose.
    Le Festival international du journalisme vivant est une utopie incarnée. À nous et à vous de la faire vivre, croître et s’enrichir. Nous avons quelques idées. Mais nous avons aussi besoin des vôtres. Pour XXI, l’été 2016 marque un point de départ vers de nouvelles aventures, à imaginer ensemble.
    Laurent Beccaria et Patrick de Saint-Exupéry

    Site internet
    de la Revue XXI : http://www.revue21.fr/tous_les_numeros#n-36
    Lire la suite ...
  • 19 November, 2016
    Allemand en France

    Allemand en France

    Comme un allemand en France ; Lettres inédites sous l'occupation 1940-1944 de Jeanne Guérout, Aurélie Luneau et Stefan Martens, cartographie d'Alexandre Nicolas aux Éditions L'Iconoclaste.


    Comme un allemand en France

    Note de l'éditeur :

    "Les Français ne bossent pas comme des imbéciles comme nous, ils prennent le temps pour tout et semblent, personnellement, plus heureux." Gottfried S. à sa femme, Lotte, 23 Mai 1941

    Ils sont 80 000 en 1941, près d’un million à la veille du débarquement en juin 1944. Issus de tous les milieux et de toutes les régions, certains quittent leur foyer pour la première fois. Cinq années durant, ces allemands qui occupent la France écrivent à leur familles, se confient à leurs journaux intimes, croquent leur quotidien dans des calepins, photographient les paysages.

    Avec le temps, leurs sentiments évoluent. Les lettres des premiers mois se veulent rassurantes, et même fanfaronnes ; peu à peu, le doute s’installe. Certains ont une foi absolue en Hitler. D’autres, tel le jeune soldat Heinrich Böll, futur prix Nobel de littérature dont les lettres sont traduites pour la première fois, sont gagnés par l’empathie et tissent des liens avec les Français.

    Il a fallu deux années de recherche en Allemagne pour trouver, sélectionner et rassembler ces écrits complètement inédits en France. Ils renouvellent de manière passionnante notre regard sur cette période. Entre les lignes se dessinent un nouveau visage de l’Occupant, plus complexe, plus subtil.

    Sous la plume des Allemands, une autre guerre nous est racontée.

    Lire la suite ...
  • 27 June, 2016
    Les Amazoniens

    Les Amazoniens

    Les Amazoniens en sursis, de Nicolas Bourcier, cartographie d'Alexandre Nicolas aux Éditions Atelier Henry Dougier HD.
    Les Amazoniens en sursis
    Note de l'éditeur :
    L’Amazonie se meurt. On connaît l’antienne, mais elle prend une dimension dramatique depuis une quinzaine d’années. Déforestation, front agricole, garimpeiros, barrages, routes, trafics en tous genres, réforme du code forestier, modification des droits d’exploration minière… jamais les saignées n’ont été aussi profondes et menaçantes. Certains peuples indigènes résistent, d’autres dépérissent peu à peu ou se fondent dans une urbanisation effrénée et homogénéisante. Quant aux caboclos, ces métis à l’identité insaisissable et qui forment la plus grande communauté amazonienne, ils rappellent qu’ils ont, eux aussi, besoin de la nature pour survivre. Ce monde amazonien laisse entrevoir l’image inquiétante d’une grande plaie ouverte, comme un mal contagieux infectant lentement mais sûrement la planète tout entière. Une terre en proie à des bouleversements d’une ampleur inédite mais qui porte encore, et à chaque instant, l’humanité en apprentissage. Pour combien de temps ?

    Nicolas Bourcier, a été correspondant au Brésil du journal Le Monde, où il occupe désormais le desk Amérique du nord.

    Dans la même collection :

     Collection Lignes de vie d'un peuple

    La couverture est de la photographe et graphiste Céline Boyer (Série " Empreintes").

    Lire la suite ...
  • 28 May, 2016
    XXI - N°34

    XXI - N°34

    Réalisation de la cartographie de ce nouveau numéro de XXI. L'information grand format. Avec toujours Quintin Leeds et Sara Deux à la Maquette !
    Couverture du n°34 (Printemps 2016) de la revue XXI
    Couverture du n°34 (Printemps 2016) de la revue XXI
    Éditorial :
    Pour la quatrième fois depuis la création de XXI, Emmanuel Carrère participe à un numéro, sans oublier d’ajouter son reportage sur La Vie de Julie pour le n° 1 de 6Mois.
    Ce compagnonnage est précieux. Pour des raisons sentimentales d’abord. Emmanuel est le premier auteur à qui nous ayons parlé de XXI, le premier à avoir dit « banco » sur un coin de table. Ainsi est né son reportage sur Le Dernier des possédés, à l’origine de son grand livre sur Édouard Limonov.
    Il est aussi celui qui a suspendu l’écriture d’un roman pour filer en Californie sur les pas d’une junkie inconnue et d’une photographe tout aussi anonyme, Darcy Padilla, juste après que nous lui avons montré sur un ordinateur un portfolio en vrac.
    Emmanuel Carrère a une vertu qui n’est pas si courante chez les écrivains qui pratiquent le journalisme : il énonce les choses sans emphase. Chez lui, la forme ultime est simple à force d’être juste. À une époque où les opinions volent bas, il pratique le journalisme en cherchant continuellement à corriger par l’expérience vécue ce qu’il pensait avant de partir, au lieu de plaquer sur le réel des idées préconçues. Il refuse de se servir d’un reportage pour expliquer au lecteur ce qu’il faut en dire.
    La langue est un outil à la disposition du journaliste qu’il utilise avec plus ou moins de bonheur, de talent ou de liberté. La rédaction de brèves, la rubrique des chiens écrasés, la chronique, l’éditorial, le reportage, l’entretien ou l’enquête… Il n’y a pas de hiérarchie, de castes ou de label qui vaille.
    Auteur de livres couronnés par les prix littéraires d’automne et acclamés par la critique, Carrère estime que « le journalisme fait partie de la littérature comme la tragédie, le sonnet, le roman, l’essai ». Carrère refuse de s’inscrire dans une école. Il n’aime pas les étiquettes qui tentent, de manière plus ou moins acrobatique, de faire du journalisme littéraire une aristocratie qui s’attaquerait à des sujets nobles, avec une technique romanesque et un parti pris subjectif à outrance, comme ce que l’on a appelé « nouveau journalisme » et « journalisme gonzo » dans les années 1970, « creative nonfiction » aujourd’hui.
    Il revendique au contraire la pédagogie comme une vertu littéraire. « Je crois être capable de m’intéresser à tout, de la confection d’un pot de yoghourt aux rouages des crédits à la consommation, en passant par les boîtes de nuit à Moscou dans la Russie postsoviétique. Je ne veux pas tabler sur la connaissance du lecteur. L’explication doit venir dans le texte très naturellement sans qu’on ait l’impression que je fais un cours. C’est très délicat à faire et j’aime le faire. »
    Les lecteurs de D’autres vies que la mienne se souviennent des pages sur le surendettement qui permettaient de comprendre le travail des juges Étienne Rigal et Juliette Devynck. Rendre clair et accessible un réel compliqué est une gageure plus ardue qu’avoir recours à des artifices de fiction.
    D’où vient son attrait pour le journalisme, au point d’avouer qu’il « ne sait plus écrire que ce qui s’est passé » ? La saveur que procure le sentiment d’être à sa place en racontant la vie des autres. « Il y a un mystère que la fiction ne pourra jamais livrer là où, dans ce qui est documentaire, persiste une forme d’opacité du réel […] Il y a quelque chose du journalisme qui me paraît être aussi un lieu de l’intégrité, où l’on a à répondre de ce que l’on dit. Avec le réel, on engage vraiment sa responsabilité. »
    Il y a bien sûr chez lui un côté « faraud », qui lui joue parfois des tours et dont il se moque. Mais Emmanuel Carrère s’interpose d’abord entre le lecteur et le réel pour ne pas outrepasser ses droits. Il se refuse à imaginer ce qu’il se passe dans la tête d’autrui. Ce qu’il ressent, en revanche, lui appartient. Après toutes ces années d’écriture et d’aventures littéraires, il sait où il est. Aussi nous aimons bien quand Emmanuel Carrère s’interpose dans les pages de XXI. Il y est chez lui, avec vous.
    Laurent Beccaria et Patrick de Saint-Exupéry

    Site internet
    de la Revue XXI : http://www.revue21.fr/tous_les_numeros#n-34
    Lire la suite ...
  • 19 May, 2016
    Oser... et réussir

    Oser... et réussir

    Oser... et réussir, 75 aventures d’entrepreneurs dans l’Afrique de CFAO 1852-2016 de Raymond Lehideux-Vernimmen. Cartographie de Alexandre Nicolas aux Éditions l'Harmattan.
    Oser... et réussir de Raymond Lehideux-Vernimmen
    Note de l'éditeur :
    75 aventures authentiques.
    Tous les récits recueillis par Raymond Lehideux-Vernimmen sont authentiques. Ils émanent d’écrits inédits, rédigés par des entrepreneurs pour leur sphère privée : enfants, familles, amis…  Plusieurs de ces familles ont confié ces chroniques à l’auteur, à fin de publication. Les témoignages les plus contemporains sont le fruit d’interviews exclusives que Raymond Lehideux-Vernimmen a menées en France, en Europe et en Afrique, au cours des cinq dernières années. Ils couvrent le début du XXIe siècle et la dernière partie du XXe. Certains mettent en scène des personnalités notoires, d’autres d’illustres méconnus. Mais tous sont haletants, et complémentaires les uns des autres.    
    40 pays couverts  De l’Algérie à l’Afrique du Sud, du Sénégal aux îles de l’océan Indien, une quarantaine de pays et territoires forment le cadre de ces aventures d’entrepreneurs.  Le cœur du Continent n’est pas absent de cette épopée collective, loin s’en faut : le golfe de Guinée, le Gabon, le Congo, la RDC, la Centrafrique, le Sahel, les Grands lacs, l’Ouganda, le Kenya, le Malawi… participent pleinement à la mise en lumière de l’Afrique vivante, dans toute sa diversité.
    L’Histoire mise en perspective.
    La présentation des chroniques individuelles suit le cours de la « grande » Histoire. Mais de l’Histoire vue d’Afrique, vécue en Afrique par ses acteurs de terrain. Cette perspective inédite est totalement différente de celle que les écoles enseignent.
    Les bouleversements à portée planétaire (guerres mondiales, krachs boursiers, guerre froide…), et les renversements à portée locale (indépendances, dévaluations, coups d’Etat…) s’entrechoquent dans la vie quotidienne des entreprises qu’ils affectent. Raymond Lehideux-Vernimmen prend soin de situer ces événements, les uns par rapport aux autres, afin de bien faire comprendre les ressentis des entrepreneurstémoins.
    L’auteur met également en relief l’impact des innovations qui sont nées des grandes ruptures de l’Histoire : accélérations technologiques, raccourcissements des temps de transport, métamorphoses des télécommunications et mondialisation du commerce. Au sortir de chaque période de conflit, ces révolutions ont galvanisé la créativité des entrepreneurs et dopé le développement de l’Afrique.
    300 entreprises et 350 personnalités citées.
    De A, pour Aéromaritime ou Africa on Line, à Z, pour Zodiac, plus de 300 entreprises et organismes sont cités dans ce livre. Vous les retrouverez facilement grâce à un index alphabétique. De même, 350 personnalités africaines et internationales sont mises en lumière et répertoriées dans un second index.

    Présentation de l'auteur : Publicitaire et homme de média, passionné de l'Afrique, Raymond Lehideux-Vernimmen a partagé sa vie professionnelle entre la France, l'Europe et le continent noir, où il s'est expatrié à trois reprises.
    Pour le compte de grands groupes anglo-saxons, ses activités y ont couvert 31 pays. Il y a créé et dirigé plusieurs entreprises, avant de rejoindre CFAO - de 2002 à 2008 - afin d’y mettre en place sa Direction de la Communication. Il a formé de nombreux Africains à ses métiers, en tant qu’employeur, enseignant vacataire en grande école, conférencier, consultant et Conseiller du Commerce extérieur de la France.

    Oser... et réussir carte
    Lire la suite ...

Les derniers ouvrages publiés

  • Le Queyras en carte
  • Plans de ville
  • XXI - 37
  • Atolls Pacifique
  • TimeBook 2017
  • XXI - N°36
  • Allemand en France
  • Les Amazoniens